Maestra – Lisa S. Hilton

Maestra – Lisa S. Hilton

C’est repartit pour les avis littéraires après une petite pause estivale ! Ça fait un moment que je n’ai pas écrit un article de ce genre, et pourtant, je termine des livres régulièrement ! Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de Maestra : le premier tome d’une trilogie de romans noirs.

Lisa S.Hilton est une journaliste anglaise et auteure de la Saga Maestra. Le premier volet de cette trilogie a été traduit dans 35 pays et est en cours d’adaptation au cinéma. Maestra est paru en 2016 aux éditions Robert Lafont (La bête noire) et a été traduit par Laure Manceau. Il compte 372 pages.

Le jour, Judith Rashleigh est assistante dans un hôtel de ventes aux enchères londonien qui l’exploite malgré ses diplômes et son talent. La nuit, elle officie dans un bar à hôtesses où elle séduit sans effort.
Judith sait qu’elle doit jouer le jeu. Pour faire carrière et pour charmer les hommes, elle a appris à être une gentille fille… Jusqu’à ce qu’elle découvre une gigantesque escroquerie autour d’une fausse toile de maître. Licenciée avant d’avoir pu faire éclater le scandale, Judith décide de fuir avec un riche client sur la Côte d’Azur. Là-bas, un monde décadent et corrompu les attend. Là-bas, elle goûtera à la vengeance. La gentille fille deviendra femme fatale.

Maestra – Lisa S. Hilton Quatrième de couverture

Mon avis sur Maestra

J’ai décidé de commencer la saga Maestra après avoir regardé une vidéo de Coline (de la chaîne Et pourquoi pas Coline sur YouTube) qui mettait ce livre dans ses favoris ! Fan de trillers, j’avais très envie de découvrir à mon tour les histoires de cette auteure.

Ce premier livre, Maestra, mêle les codes du thriller et de l’érotisme. Cela change du pur roman noir, mais j’avoue que je n’ai pas vraiment accroché pour plusieurs raisons.

Premièrement, je ne me suis pas du tout attachée au personnage principale. Judith Rashleigh est une femme égocentrique et hautaine dont je ne comprends pas le raisonnement. Au fil des pages, elle devient de plus en plus insupportable.

Ensuite, je trouve que ce thriller manque cruellement de suspens. D’habitude, avec ce genre littéraire, j’ai hâte de découvrir la suite et j’aime beaucoup être surprise. Ici, j’ai trouvé ma lecture longue et l’enchaînement des événements n’est pas toujours très logique.

Enfin, j’ai l’impression que le marché de l’art passe au second plan alors que c’est un élément central du récit…

Maestra – Lisa S. Hilton Chapitre 14

Pour le moment, je ne sais pas encore si je lirais les deux autres tomes… N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire si vous avez lu cette trilogie !

Like a princess

Ces articles peuvent vous intéresser

7 commentaires

  1. Ouh la la, c’est bien noir comme roman. C’est pas le style que j’aime et puis s’il n’y a pas de suspense, ça ne te donne plus vraiment envie de le lire donc je comprends que tu hésites pour les 2 autres tomes…

  2. coucou

    dommage de rester sur sa faim
    avec la description simple du livre j’avoue j’aurais craqué et je l’aurais acheté mais avec ton avis objectif non du coup

    merci à toi pour ton honnêteté 🙂

    1. Coucou,

      Avec plaisir, c’est le but ! 🙂 Cependant, nous n’avons pas toutes et tous les mêmes goûts donc peut-être qu’il pourrait te plaire quand même 🙂

  3. J’ai effectivement eu des retours bien différents au sujet de ces livres.
    J’ai l impression que soit on aime soit on aime pas…

    Du coup je suis perdue !
    Je déteste me lancer dans une lecture en ayant déjà des idées reçues..

  4. J’ai dévoré 3 romans en ce mois d’aout : Sœurs et Au bord de l’abîme de Bernard Minier et Vox de Dalcher. Le résumé de Maestra me plait bien. J’aime bien les polars. Par contre je n’ai pas encore lu de roman érotique. Merci pour y’a critique ça me donne envie d’en savoir un peu plus sur le livre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.