Propaganda – Edward Bernay

Propaganda Edward Bernay

Ce n’est pas le genre de livre dont j’ai l’habitude de vous parler. En effet, « Propaganda » d’Edward Bernays est loin d’être un roman qu’on lit pour se détendre. Il s’agit en réalité d’un livre que j’ai dû lire dans le cadre de mes études en information-communication. Et je trouve assez intéressant de vous en parler. Peut-être que cet article vous donnera envie de le lire et d’en apprendre plus sur la propagande. Puisque, comme on le croit à tord, la propagande ne prend pas ses origines dans les régimes totalitaires, mais bien dans la démocratie.

Propaganda Edward Bernay quatrieme de couverture

Le livre est composé de deux parties. Tout d’abord, il y a une préface, d’une dizaine de pages, intitulée « Edward Bernay et l’invention du gouvernement invisible » et écrite par Normand Baillargeon. Cette partie nous permet d’en apprendre plus sur Bernays et comment il en est arrivé à écrire ce livre. Une chose est sûre, c’était un homme influent, mais également dangereux.

La seconde partie est le livre « Propaganda » écrit par Edward Bernays en 1928. Bernays se qualifiait « d’expert en relations publiques ». Le titre complet est « Propaganda, Comment manipuler l’opinion en démocratie ». Il est composé de 11 chapitres, à savoir, dans cet ordre :

  • Organiser le chaos
  • La nouvelle propagande
  • Les nouveaux propagandistes
  • La psychologie des relations publiques
  • L’entreprise et le grand public
  • La propagande et l’autorité public
  • La propagande et les activités féminines
  • La propagande au service de l’éducation
  • La propagande et les œuvres sociales
  • L’art et la science
  • Les mécanismes de la propagande

« Le manuel classique de l’industrie des relations publiques », selon Noam Chomsky. Véritable petite guide pratique écrit en 1928 par le neveu américain de Sigmund Freud, ce livre expose cyniquement et sans détour les grands principes de la manipulation mentale de masse ou de ce que Bernays appelait la « fabrique du consentement ».
Comment imposer une nouvelle marque de lessive ? Comment faire élire un président ? Dans la logique des « démocraties de marché », ces questions se confondent.
Bernays assume pleinement ce constat : les choix des masses étant déterminants, ceux qui viendront à les influencer détiendront réellement le pouvoir. La démocratie moderne implique une nouvelle forme de gouvernement, invisible : la propagande. Loin d’en faire la critique, l’auteur se propose d’en perfectionner et d’en systématiser les techniques à partir des acquis de la psychanalyse.

Propaganda Edward Bernay chapitre 4

Mon avis :

Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai trouvé ce livre intéressant à lire (car il nous permet de comprendre beaucoup de choses) et ai donc décidé de vous le partager. Cependant, il faut garder à l’esprit que c’était le livre de chevet d’Hitler, et quand on voit ce qu’il en a fait, on se rend vraiment compte de l’impact de cet ouvrage.

J’ai trouvé le livre en lui-même facile à lire, même si j’ai eu un peu de mal à m’y mettre parfois. Certains passages sont plus longs et compliqués à comprendre que d’autres. Les passages que j’ai trouvés les plus intéressants sont les chapitres sur la psychologie des relations publiques et la propagande et les activités féminines.

Avez-vous déjà lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Like a princess

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire