Le bazar des mauvais rêves – Stephen King

Le bazar des mauvais rêves – Stephen King

Le bazar des mauvais rêves est un recueil de 20 nouvelles écrites par Stephen King. Le premier livre que j’ai lu de l’auteur est Carrie. Et en empruntant le bazar des mauvais rêves, je n’avais pas remarqué qu’il s’agit de plusieurs nouvelles. Ce n’est absolument pas mon type de lecture habituel.

Pour tout vous avouer, je n’ai lu que les 10 premières nouvelles. Ce n’est vraiment pas ce que j’ai l’habitude de lire et j’ai donc eu du mal à me mettre dans chaque histoire. Je vais donc vous donner un avis bref sur les 10 nouvelles que j’ai lu pour vous donner une idée de ce recueil. Et je vous laisserai les découvrir plus en détail si elles vous intéressent.

Quot libros, quam breve tempus

Le bazar des mauvais rêves contient donc 20 nouvelles de genre fantastique. J’ai lu le livre aux éditions Albin Michel qui est sortit en 2016 et compte 608 pages.

Le bazar des mauvais rêves – Stephen King quatrième de couverture

« J’ai écrit ces nouvelles rien que pour vous. 
Mais attention ! Les meilleures ont des dents… »
Stephen King

Un homme qui revit sans cesse sa vie (et ses erreurs), un journaliste qui provoque la mort de ceux dont il prépare la nécrologie, une voiture qui dévore les badauds… 20 nouvelles pour la plupart inédites, précédées chacune d’une introduction du maître sur les coulisses de leur écriture.

Mon avis

De façon générale, j’ai bien aimé la couverture. Elle est pleine de mystère.

Il y a également une petite introduction de l’auteur avant chaque nouvelle. Il se livre et nous donne des anecdotes ce qui créé une complicité avec le lecteur.

Mile 81

Pete Simmons, 10 ans, décide de partir explorer l’aire de repos désaffectée 81 quand son frère, chargé de le surveiller, part jouer avec des copains. Pour Pete c’est l’occasion rêvée de prouver à son frère et à sa bande d’amis que lui aussi est un « grand »…

Ce que j’ai trouvé pas mal, c’est que chaque chapitre correspondait à un/des personnage(s) associés à un moyen de transport. Il y a également un peu de suspens avec le mystère de la voiture (je ne vous en dis pas plus!). Par contre, j’ai été vraiment déçu de la chute.

Premium Harmony

L’histoire débute dans une voiture avec 3 personnages : un homme, une femme, un chien. Cette nouvelle est très courte. Je l’ai vraiment trouvé pas terrible, King utilise un humour noir que je n’aime pas.

Batman et Robin ont un accrochage

Cette histoire, c’est celle d’un fils et de son père atteint d’Alzheimer. J’ai bien aimé cette nouvelle. Le titre prend vraiment tout son sens à la fin de l’histoire.

La dune

Harvey Beecher, juge de la Cour suprême de Floride à la retraite, raconte comment il a découvert dans son enfance une dune très spéciale sur une île déserte.

C’est une bonne nouvelle autour des prémonitions. C’est un thème que j’ai bien aimé.

Sale gosse

« Souvenez-vous, ça revient sous les traits d’un enfant… »
Un gamin diabolique qui provoque immanquablement la disparition de vos proches, un sale gosse qui a conduit le comptable George Hallas dans le couloir de la mort. Et qui pourrait bien un jour croiser votre chemin…

C’est la nouvelle qui fait le plus « peur » dans ce que j’ai lu. L’histoire est bien construite, mais il y a un passage plus difficile à lire.

Une mort

L’histoire se passe en 1889, dans les Black Hills où Jim Trusdale est arrêté pour le meurtre d’une enfant. Je n’ai qu’une chose à dire : cette nouvelle met vraiment mal à l’aise.

Église d’ossements

Cette nouvelle est en réalité un poème et je n’ai pas réussi à accrocher.

Morale

Le bazar des mauvais rêves – Stephen King Morale

Chad et Nora Callahan, mariés depuis six ans, font face à des difficultés financières, du fait de leurs salaires peu élevés et d’un marché du travail très morose. Nora, infirmière, travaille pour le révérend retraité George Winston, partiellement paralysé des membres inférieurs. Un jour, le révérend, souhaitant pour la première fois de sa vie prendre part à un péché, propose à Nora une très grosse somme d’argent pour le réaliser. La tentation est grande et le dilemme moral tout autant.

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle qui est très facile à lire.

Après-vie

William Andrews, un investisseur boursier, meurt et se trouve confronté à sa vie après la mort.

C’est une jolie nouvelle qui fait réfléchir à ce qu’il pourrait y avoir après la mort.

UR

Wesley Smith, un professeur d’anglais dans une université du Kentucky, décide de se mettre à jour et d’acheter un Kindle. Suite à une légère erreur lors de la saisie de sa carte de crédit, il reçoit un Kindle rose (bien que les Kindle ne soient que blancs). Il finira par se rendre compte que ce Kindle était en fait destiné à un autre Wesley Smith, d’un univers parallèle. 

C’est l’histoire la plus longue du recueil. La nouvelle fait la promotion d’un produit d’Amazon ce qui m’a un peu dérangé. Je n’ai pas compris entièrement l’avant-dernier chapitre malheureusement. Mais l’histoire m’a quand même plu, sûrement parce qu’elle était plus longue que les autres et donc que j’ai eu plus de temps pour rentrer dans l’univers.

Bilan

Comme je vous l’ai dit, je ne suis pas habituée à lire des nouvelles. Je ne suis d’ailleurs pas allé au bout du recueil. Celles qui m’ont le plus plu sont Batman et Robin ont un accrochage et UR.

Avez-vous déjà lu une de ces nouvelles ?

Like a princess

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ces articles peuvent vous intéresser

15 commentaires

  1. Coucou,

    J’en ai déjà lu, mais j’aime surtout les anciens recueils de poème en ancien français !

    Belle journée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

  2. coucou

    je n’ai jamais lu ces nouvelles. J’étais ultra fan de King étant jeune ado mais son style est identique à chaque livre alors je me suis lassée. Je suis passée à Ann Rice mais trop édulcoré comme style puis à Poppy Z brite que j’adore 🙂

    bisous

  3. Je suis fan de Stephen King et comme toi, la première histoire que j’ai lu de lui c’est Carrie : quelle découverte !! Je n’ai pas lu ce recueil ci mais ça me tente carrément pour tout dire, on peut trouver parfois des pépites dans des histoires un peu plus courtes 🙂

  4. Ce livre a l’air top, il aurait été en version cinéma ça m’aurait intéressée. version papier non je ne me retrouve pas dans les livres etc

Laisser un commentaire