La femme qui décida de passer une année au lit – Sue Townsend

La femme qui décida de passer une année au lit de Sue Townsend

Avec La femme qui décida de passer une année au lit de Sue Townsend, j’ai découvert un autre genre littéraire : la « chick lit ». Cela désigne un roman écrit par une/des femme(s) pour les femmes. J’ai dû en lire dans le passé, mais je ne savais pas que ça s’appelait comme ça.

Sue Townsend était une romancière britannique. Elle a écrit essentiellement pour les enfants. La femme qui décida de passer une année au lit est paru en 2013 aux éditions Charleston. Ce livre compte 449 pages.

Le jour où ses jumeaux quittent la maison pour entrer à l’université, Eva se met au lit. et elle y reste. Depuis dix-sept ans que le train de la vie l’entraîne dans une course effrénée, elle a envie de hurler : « Stop ! Je veux descendre ! » Voilà enfin l’occasion. Son mari, Brian, astronome empêtré dans une liaison extraconjugale peu satisfaisante, est contrarié. Qui lui préparera son dîner ? Eva ne cherche qu’à attirer l’attention, prétend-il. Mais la rumeur se répand et des admirateurs par centaines, voyant dans le geste d’Eva une forme de protestation, se pressent sous la fenêtre de sa chambre, tandis que son nouvel ami, Alexander, l’homme à tout faire, lui apporte du thé, des toasts, et une sollicitude inattendue. Depuis les confins de son lit, Eva va trouver le sens de la vie, rien de moins !

La femme qui décida de passer une année au lit Sue Townsend quatrième de couverture

Mon avis

Au premier abord, j’ai trouvé le titre accrocheur et le concept original. Le fait de suivre l’histoire de cette femme qui décide de rester une année entière dans son lit m’intriguait.

A contrario, je trouve que la couverture n’est vraiment pas attirante. Les couleurs choisies ne sont pas jolies et le dessin aurait pu être beaucoup mieux.

Concernant les personnages, je n’ai réussi à m’identifier à aucun d’entre eux. Le seul point commun que je partage avec l’héroïne est son prénom ! Je n’ai également pas compris pourquoi l’auteur avait donné le même prénom au mari et aux faux jumeaux d’Eva (Brian, Brianne et Brian junior). Il n’y a rien d’amusant.

Poursuivons donc avec l’humour qui, pour moi, est loin d’être drôle. Quand j’ai vu qu’il était écrit sur la couverture « L’une des romancières les plus drôles de sa génération » par The times, je m’attendais vraiment à rire. Malheureusement, je ne crois pas avoir souri une seule fois.

J’ai également trouvé qu’il y avait des passages inutiles. De plus, sans vous spoiler, il se passe quelque chose avec les jumeaux vers la fin de l’histoire et on ne sait même pas comment ça va aboutir.

Pour finir, la fin laisse vraiment perplexe. J’espérais autre chose, comme comprendre la morale de cette histoire par exemple.

La femme qui décida de passer une année au lit Sue Townsend chapitre 37

En bref, j’ai trouvé ce roman sans plus. Je n’ai absolument pas rigolé et j’ai loin d’avoir accroché avec l’histoire.

Avez-vous déjà lu ce livre ? L’avez-vous aimé ?

Like a princess

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ces articles peuvent vous intéresser

12 commentaires

  1. Je ne savais pas que ça s’appelait « Check List » non plus, j’en apprends une bonne pour briller en société haha. Et le coup des Brian, Brianne et Brian Junior me fait rire j’avoue mais j’ai u humour assez pourri haha. Sinon le roman a tendance à m’intriguer tout de même alors je me laisserai peut être tentée 🙂

  2. Coucou !
    Je n’ai jamais lu ce genre de livre et c’est dommage qu’il t’ai déçu parce que ça ne donne pas trop envie. Après moi le titre ne m’attire pas du tout 🙂 Mais les gouts et les couleurs ca dépend vraiment des gens.

    PS : je suis d’accord que les prénoms sont bizarres ca complique la compréhension !

    Julie – Comme on est

  3. Coucou,

    Bon c’est vrai que la couverture ne donne pas envie, ce n’est pas ce qui m’attire non plus !
    Puis, le fait de passer sa vie au lit, franchement ne m’attire pas non plus, je préfère découvrir le monde !

    Belle journée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

  4. Bon ben tu n’as pas aimé. Moi ce que je’aime c’est l’idée de passer du temps au lit…

      1. je ne sais pas si connais le film Alexandre le bien heureux (ça date ^^) avec Philippe Noiret : Le mec bosse dans une ferme comme un fou, sa femme meurt et il est librrrre. Il décide de passer ses journées au lit et invente tout un système de ficelles pour manger, lire, boire…

  5. Coucou ma belle,
    Bon ben clairement tu ne me vends pas du rêve et tu ne me donnes pas envie de le lire ahah !
    Merci pour ton avis, bisous à toi 🙂

Laisser un commentaire